Communisme ...

Publié le par Segolhaine Royal

Pour ne pas oublier ...

 
Les commémorations se déroulent là où les purges ont commencé, en 1937.
Par AFP
QUOTIDIEN : lundi 6 août 2007

Les proches des victimes des grandes purges staliniennes ont commémoré hier leur mémoire à l’occasion de cérémonies du souvenir organisées soixante-dix ans après l’entrée en vigueur de la directive qui marqua le début des répressions de masse. C’est en effet le 5 août 1937 qu’est intervenue la mise en application du «prikaz 00447», directive signée par le chef du NKVD (police secrète) Nikolaï Ejov ordonnant de réprimer les «éléments antisoviétiques et socialement dangereux».
Des dizaines de proches des victimes, et des centaines d’autres personnes se sont rassemblées dans une forêt de Carélie (Nord-Ouest) sur le site de Sandormokh, où quelque 7 000 personnes furent exécutées et jetées dans des fosses communes dans les années 30. Le Jour du souvenir est célébré sur ce site chaque année par l’organisation russe de défense des droits de l’homme Memorial qui a découvert en 1997 au moins 40 fosses communes à Sandormokh, près de la ville de Medvejegorsk. «Cela devait être un endroit reculé, pour que les exécutions ne dérangent pas les habitants des lieux. C’était un endroit secret», a expliqué Tatiana Voronina, chercheuse à Mémorial. Des centaines de croix recouvrent désormais le site, les fosses sont ornées de fleurs, au milieu des pins.
A Saint-Pétersbourg, une marche a été organisée jusqu’au centre de détention préventive de Kresty, tandis que des fleurs ont été déposées sur un monument à la mémoire des victimes. Une croix haute de 12 mètres a été emmenée le 25 juillet par voie fluviale du monastère des Solovki, archipel de la mer Blanche considéré comme le berceau du goulag, vers le «polygone de Boutovo» (sud de Moscou) où entre août 1937 et octobre 1938 furent fusillées 20 765 personnes, selon le patriarcat. La procession religieuse est attendue lundi à Moscou et la croix doit être sanctifiée mercredi sur le «polygone de Boutovo». «Ainsi, il y aura un lien symbolique entre Boutovo et Solovki, deux lieux du calvaire russe», a expliqué la fondation Andreevski Flag, proche de l’église, co-organisatrice de ce «chemin de croix». Au moins 1,4 million de personnes ont été emprisonnées et plus de 630 000 exécutées entre 1936 et 1938.

Publié dans les autres ...

Commenter cet article

ginette 07/08/2007 15:43

Je viens d\\\'achever la lecture de la biographie de Staline par Simon Sebag Montefiore. Ce que relate l\\\'article de l\\\'AFP Quotidien n\\\'est que le début d\\\'une montrueuse farce. Au nom du bien-être de la société socialiste sovietique ce sont 11 millions de pauvres gens qui vont être les victimes d\\\'un régime utopique totalitaire... Voyage au bout de l\\\'horreur avec le socialisme soviétique. Sans compter les horreurs commises par les adeptes de ces thèses égalitaires dans d\\\'autres états tels que la Chine, le Cambodge, le Laos, (...), Cuba, la Corée du Nord. L\\\'utopie socialiste mise en acte, le bain de sang et la fin des libertés !

Segolhaine Royal 10/08/2007 08:47

et oui ... pourtant le communisme et le socilaisme n'ont pas été éradiqué encore en Europe !!!