Bouclier ...

Publié le par Segolhaine

La suppression du bouclier fiscal revient sur le tapis …

Cette mesure instaurée par Michel Rocard et fixée à 70% des revenus va peut-être être remise en cause. On s'en souvient, Nicolas Sarkozy l'avait fixée à 50% en 2007. Cette mesure purement symbolique a couté à l'état l'an passé près de 600 millions d'euros. Si cette mesure était supprimée cette année, avec une dette de 140 milliards cela ne ferait plus que 139,4 milliards de dette. Une sacrée mesure !

L'utilité de ce bouclier crée en 1988 sous la présidence de François Mitterrand est protectrice des libertés de travailler et de gagner bien sa vie. En effet, elle permet de dire à tous les contribuables riches ou pauvres qu'on ne pourra jamais leur prendre plus de 50% de leurs salaires. Il me paraît important qu'une valeur raisonnable soit fixée dans le code des impôts. On pourrait imaginer qu'un gouvernement socialiste décide de prendre 80 ou 90% des revenus des plus riches tout en exonérant (donnant même sous forme d'allocations ou de primes de rentrée) les «plus pauvres» ! D'ailleurs en 1995 il avait été fixé à 85% ce qui avait obligé – à cause de l'ISF - des contribuables à payer plus de 100% d'impôts !! En résumé on leur prenait plus que ce qu'ils gagnaient. Le fameux retraité de l'ile de Ré obligé de vendre sa maison pour payer tous les impôts ! Une bonne mesure donc.


Modifié par Dominique de Villepin en 2006 il prenait en compte l'ensemble des impots (revenus, ISF, taxe d'habitation et taxe foncière), évitant du coup le probleme du retraité de l'ile de Ré. Pourquoi vouloir revenir à une mesure discriminatoire touchant des retraités ayant travaillé toute leur vie, possédant un patrimoine honnetement gagné et obligé de vendre pour payer les impots ?

 

Il me semble que l'impôt sur le revenu a été créé par la gauche au début du XX° siècle afin que toute personne percevant un salaire paye une contribution aux frais de gestion de l'état et ce en fonction de leur revenu. Le problème c'est que 52% des ménages sont exonérés grâce à la demie part par enfants. Sachant qu'ils touchent les allocations familiales cela créé le sentiment qu'être pauvre permet de ne rien payer mais de profiter de tout alors que riche on paye tout (voire trop) et on ne profite de rien !

De plus comment expliquer aux plus riches qu'ils faut payer plus encore, tout ça pour faire venir des clandestins et tout leur donner ? A un moment les riches en on marre de payer pour tout ces profiteurs et préfèrent s'exiler. Du coup moins de riches mais autant voire plus de pauvres déséquilibre dangereusement le système et on commence à le voir sur notre dette qui s'accroit par manque de richesse sur notre sol. Il faut donc tout faire pour les faire revenir sachant que d'autres pays européens ont récupéré des milliards en impôts en faisant revenir les plus riche par le biais de mesures comme celle-ci. N'oublions pas le gouvernement socialiste espagnol qui a supprimé l'ISF il y a quelques années !! Le bouclier fiscal français permettait juste d'alléger l'ISF.

Donc si on supprime le bouclier fiscal, il faut aussi instaurer un plancher fiscal permettant à tout contribuable gagnant le smic de payer un impôt minimum. Un juste équilibre. On pourrait imaginer un systeme avec un minimum de 1% d'impot pour les plus pauvres et 60% pour les plus riches.

Publié dans Moi et la politique

Commenter cet article