Médecins et autres ...

Publié le par Segolhaine

panneau_impasse1.jpg

La grève des médecins relance le problème du coût de la santé en France. Les médecins réclament 23 euros par consultation. En sachant que presque la totalité est remboursée par la sécu et la complémentaire, le coût par patient est d'un euro. Quel pays peut se permettre de mettre à disposition de tous, une médecine de qualité pour un euros ? A un moment il faut accepter de payer le vrai prix des choses. Il faudrait que les français acceptent de débourser un peu plus afin de garder un système de santé performant. Sinon, un jour, ce système disparaitra et risque de déraper sur le modèle américain.


Première chose choquante les clandestins peuvent se faire soigner gratuitement chez nous. Mesure mise en place en 2000 par Lionel Jospin (PS). Cela permet à une quantité non négligeable d'africains de venir se faire soigner … Avec mon (notre) argent! 1 Si au moins il y avait un forfait non compressible. On peut imaginer que débourser 5 euros pour se faire soigner n'est pas une somme inacceptable meme pour un clandestin africain, la plus part des soi-disant « pauvres » dépensent 4 fois plus par semaines pour des cigarettes. Cela permettrait d'éviter la dérive du financement de la sécu.


Autre chose, les gens s'imaginent que c'est gratuit. Donc ils vont aux urgences pour un rien et du coup bloquent le système. Il faudrait mettre en place une règle simple. On vient aux urgences, on paye le prix normal. Imaginons que pour des maux de tetes on fasse passer (pour rien) une IRM alors qu'une aspirine traite le problème, on facture l'intervention (une IRM c'est peut-etre 250 euros) et ensuite au patient de demander le remboursement par la sécu et la mutuelle. Il y aurait moins de gaspillage puisque les français vont se rendre compte du coût de la santé. Ensuite à eux d'accepter de payer un peu plus sur les salaires avec une CSG privée liée à une mutuelle. Faire poser 3 points de suture, pour son gamin qui vient de tomber en roller, peut se faire chez le médecin sans aller encombrer les urgences.


On peut étendre cette pratique à tous les services publics. La poste est un gouffre financier et les français ne payent pas le vrai prix des services. Qu'on accepte de payer 0,65 euros un timbre afin de maintenir un service public partout. Que les gens ne se plaignent pas de leur disparition à partir du moment où ils refusent de payer le vrai prix et se contente d'un « prix social » Qu'on adapte aussi ses services à l'utilisation. Un bureau de poste ouvert de 9h00 à 11h30 et 14h00 à 16h00 c'est une honte. Les français travaillent pour la plus part et poster une lettre ou chercher un recommandé devient un casse-tete. Il faudrait avoir un vrai service public qui commence vers 13h00 (après le passage du facteur) jusqu'à 20h00 (du lundi au vendredi) et de 9h00 à 15h00 le samedi. Avec le départ du courrier à partir de 20h00. Là on aurait un service public. Prendre une journée de RTT pour chercher un recommandé est inadmissible.


Ensuite on peut parler du train et autres transports. Quand on achète un billet de Tram on a l'impression de payer deux fois. On paye sur les taxes foncières et habitation pour l'entretien des lignes et autres et une deuxième fois pour le quotidien. Que le prix comprenne tout et là enfin on verra que le « développement durable » est très cher.


Pour finir on voit qu'à vouloir payer le moins possible, les français trouvent les produits bios et autres produits écologiques hors de prix. Et bien oui c'est ça le vrai prix de la qualité. Sinon vous achetez en grande surface pas cher mais au détriment des producteurs locaux et fermiers français. Mais qu'on ne s'étonne pas que les producteurs laitiers ou de viande vivent en dessous du smic et grâce aux aides de l'Europe. Une fois de plus on voit que les grippes sous et autres pauvres on affaibli le système en ne voulant rien payer. Qu'on arrête de les aider et qu'ils apprennent le vrai prix des choses et ils économiseront sur le forfait portable de leurs ados, l'abonnement au cable ou au satellite pour le foot, les cigarettes (pour rien), le pastis et la playstation.


PS: la crise mondiale des « subprimes » à été causé par les pauvres qui voulaient vivre comme des riches et avoir leur maison avec piscine. Quand on n'est pas à la hauteur on s'abstient.


http://www.senat.fr/rap/r05-300-1/r05-300-156.html

Publié dans Moi et mes amis...

Commenter cet article